18 novembre 2017

UNE SITUATION CLAIRE

En Dordogne, l’opposition départementale se divise en deux groupes                                                                                    

                                                
Publié le 16/11/2017 à 15h22 par H. C..
                            

              En Dordogne, l’opposition départementale se divise en deux groupes                    

Depuis jeudi matin, c’est officiel : l’opposition de la droite et du centre est représentée au Département par le groupe de Dominique Bousquet et par celui de Thierry Boidé.

Le Conseil départemental de la Dordogne doit tenir, ces jeudi et vendredi, sa dernière réunion budgétaire de l’année.

                              À cette occasion, l’opposition a clairement annoncé sa division en deux groupes.

Jeudi matin, Dominique Bousquet a présenté son équipe, baptisée Républicains et apparentés, qui réunit autour de lui Gaëlle Blanc, Francine Bourra et Elisabeth Marty. Le groupe Rassemblement de la Dordogne, que préside Thierry Boidé, ne comptera donc plus que huit membres (le groupe PS a 34 élus et celui du PC en compte 4).

 

Séparation volontaire

Cette séparation a été voulue par Dominique Bousquet, par ailleurs président départemental de LR : il souhaitait "davantage de clarté" en me mélangeant pas à la droite des élus pro-Macron (comme Adib Benfeddoul) voire des centristes qui s’éloignent des Républicains. Bref, il veut rassembler les forces d’opposition, même si cela débute par une division. Son nouveau groupe est prêt à accueillir tous les autres LR à bras ouverts.

Dominique Bousquet veut rassembler les forces d’opposition, même si cela débute par une division

Thierry Boidé, qui a quitté LR début 2017, assure qu’il n’y a pas eu de discussion. Il aurait appris cette scission récemment. Il conserve le terme rassemblement pour son groupe en se voulant constructif sur les dossiers : "Mon opposition porte sur la gestion de la majorité de gauche."  Il se demande d’ailleurs comment vont se comporter les pro-Macron de gauche de l’assemblée, plus ou moins déclarés, lors des prochains votes.

Cette session verra passer un rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion départementale, ainsi que l’annonce de la construction d’une maison de la bio-diversité soutenue par l’Etat et considérée par le président Germinal Peiro "comme un projet d’intérêt national". Lancé par Ségolène Royal, il sera peut-être inauguré par Nicolas Hulot.

Posté par UMPDORDOGNE2 à - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur UNE SITUATION CLAIRE

    Il y a de quoi tousser et s'étrangler quand on lit que Mr BOIDE veut conserver le mot RASSEMBLEMENT, alors qu'il a été le premier diviseur pour son EGO, et le mot constructif, ce qui est normal après avoir essayer de courtiser Macron, pour avoir l'investiture à la députation. Mais encore une fois, toujours trop sûr et imbu de lui-même il s'est fait doubler par la girouette "garrigofillonojuppéomacroniste" Adib Benfeddoul lui même dépasser par Delpont.
    Un militant.

    Posté par UMPDORDOGNE2, 18 novembre 2017 à 15:03 | | Répondre
Nouveau commentaire